Dit à l’arbre que voici : ‘Déracine-toi et va te planter dans la mer’

Étrange image d’un arbre déraciné pour être ensuite planté dans la mer, il est plus facile et naturel de comprendre le psalmiste quand il chante le bonheur d’être comme un arbre planté au bord d’un ruisseau. Ce bonheur, c’est la vie d’un bon croyant. Mais Jésus vient nous parler de la Foi.

La foi est une vertu théologale, qui nous fait vivre de Dieu, elle nous conduit à découvrir une fécondité en transplantant nos vies bien enracinées dans la terre pour prendre racine dans l’océan immense de la vie divine. Elle nous conduit à aller plus loin que les vertus naturelles, à vivre une plongée baptismale dans la mort et la résurrection du Christ et porter ainsi les fruits que seul Dieu peut produire.

Le déracinement est un vrai effort de conversion, s’enraciner dans la mer c’est choisir de se donner dans un lieu de mort.
La foi ne serait-ce pas cela ? Non seulement être un bon croyant, un disciple du Christ mais surtout un témoin du ressuscité qui, au cœur des œuvres de mort, se fait présent pour servir avec amour. En communion avec le Christ devenir présence du Ressuscité pour manifester sa puissance.

Paul nous le dit à sa manière : « N’aie donc pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur, et avec la force de Dieu, prends ta part des souffrances liées à l’annonce de l’Évangile. Garde le dépôt de la foi dans toute sa beauté, avec l’aide de l’Esprit Saint qui habite en nous. »

Père Benoît Bourgoin +